Plan directeur communal des mobilités

De vraies solutions multimodales pour Morges plutôt qu’un Plan directeur communal déséquilibré

Le PLR Ville de Morges a déposé lundi 30 août ses observations sur le futur Plan directeur communal des mobilités en réponse à la consultation ouverte par la Municipalité. Ambitieux mais déséquilibré, ce projet ne convainc pas. Nous appelons nos autorités à délaisser les idées préconçues et à privilégier des solutions concrètes à même de répondre aux besoins réels de la population, ainsi que des utilisatrices et utilisateurs des infrastructures morgiennes.

Navigation direction mobile application concept illustration

Cela fait de nombreuses années que les questions liées aux mobilités et aux problématiques qu’elles engendrent font partie des préoccupations de nos autorités comme de la population morgienne. Le Plan directeur communal des mobilités, soumis à la consultation publique jusqu’au 30 août – délai finalement prolongé au 30 septembre, est le fruit d’un travail de longue haleine visant à coordonner les aménagements et infrastructures pour les années à venir. Ce document ne résiste toutefois pas à une lecture critique qui sache éviter les écueils des partis pris idéologiques : force est de constater que le Plan directeur communal des mobilités s’attaque avant tout à la mobilité individuelle motorisée. Dans sa réponse de consultation déposée lundi 30 août dernier, le PLR Ville de Morges expose les lacunes d’un projet déséquilibré. Il s’engage par ailleurs à poursuivre le dialogue en énonçant des propositions concrètes et adéquates pour le trafic morgien.

Multimodalité, la clé du trafic de demain
Pour le PLR Ville de Morges, une politique des mobilités efficace doit se fonder sur les besoins provenant du terrain. Ainsi, une solution multimodale serait plus appropriée dans une ville où les utilisatrices et utilisateurs font face à des situations variées.

« Pour tenir compte de cette pluralité de besoins, les infrastructures doivent être adaptées et dimensionnées en conséquence, sans exclure l’un ou l’autre mode de déplacement ou en privilégier l’un ou l’autre »,écrit, dans la réponse de consultation du PLR Ville de Morges, Jean-Hugues Busslinger, chef de groupe PLR au Conseil communal.

La multimodalité s’inscrit dans une vision à long terme de la mobilité, garantit dynamisme et qualité de vie, ainsi qu’un centre-ville attractif. L’accessibilité aux établissements et commerces locaux doit être assurée. En effet, ceux-ci – qui font vivre notre Ville – dépendent d’une clientèle qui doit pouvoir s’y rendre aisément. De même, les activités culturelles qui façonnent la vie et les interactions sociales sont tributaires d’une politique équilibrée en matière de mobilités.

Des propositions pragmatiques et adéquates
Parmi les propositions de la Municipalité, le PLR Ville de Morges remarque une tendance à déséquilibrer excessivement les charges de trafic et à rompre le dynamisme Nord-Sud. Déplacer cette charge de façon si marquée au Nord de l’autoroute comme le propose le Plan directeur communal des mobilités est contre-productif. Il convient également de maintenir des zones de stationnement de longue durée suffisamment proches des zones commerçantes. À cet égard, le projet du parking sous les quais devrait être réalisé dès que possible. Le PLR Ville de Morges reconnaît que le défi que représentent la mobilité de demain est de taille. Cependant, un plan qui se fonde sur les besoins et qui prend en compte la réalité des divers modes de transports – mettant ainsi l’accent sur la multimodalité – est la clef sur le long terme.


Contacts :